En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. FERMER x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Podium 2016
Anthony Delhalle, Vincent Philippe et Étienne Masson ont remporté d’une main de maître la 80e édition du Bol d’Or sur le circuit Paul Ricard après avoir mené l’épreuve de bout en bout sur la Suzuki du SERT. La Kawasaki SRC, vainqueur en 2015, monte sur la deuxième marche du podium devant la Kawasaki Trick Star, auteur d’une superbe course pour sa première venue sur le Bol d’Or.

La course parfaite ! Le SERT n’aura laissé absolument aucune chance à ses adversaires pour l’ouverture du championnat du monde d’endurance 2016/2017 en menant de bout en bout le Bol d’Or au Castellet. Pourtant, comme souvent, les premiers tours donnaient l’occasion aux équipes de pointe de se mettre en valeur et se prêter à une mini course de vitesse. Mais déjà, à la régulière, la Suzuki officielle faisait montre d’un rythme supérieur à tous ses adversaires et s’échappait peu à peu en tête de l’épreuve. La Kawasaki SRC, vainqueur en titre de l’endurance varoise, menait la chasse en compagnie de la Honda Racing, la Kawasaki Trick Star, la BMW Penz13, la Yamaha du YART ainsi que celle du GMT94. Mais le GMT94 se retrouvait rapidement éliminé de la course à la victoire suite à la chute sur de l’huile de Niccolo Canepa.

Après une deuxième faute de Lucas Mahias et moult déboires dans le box, les hommes de Christophe Guyot entameront une remontée mémorable pour terminer à une méritoire neuvième place après avoir enchainé d’excellents chronos tout au long de la course. Longtemps deuxième, le YART a lui eu moins de réussite avec une casse moteur au petit matin. Un moteur qui a également rendu l’âme dans le cadre de la BMW S 1000 RR officielleaprès seulement 54 tours. Du côté de Honda, et alors que Freddy Foray, Sébastien Gimbert et Julien Da Costa était solidement installés sur le podium virtuel, une chute de ce dernier dans la nuit puis une boite récalcitrante les ont également conduit à signer la feuille d’abandon. Et même la Kawasaki SRC se faisait une grosse frayeur avec un changement de bras oscillant dans la nuit, trop long pour espérer revoir la GSX-R de tête.

L’équipe de Gilles Stafler monte tout de même sur la deuxième marche du podium, une belle récompense pour Randy de Puniet qui disputait sa première course de 24 heures et s’est fait plaisir. Une joie qui rempli également les cœurs de tout le team Kawasaki Trick Star dimanche soir avec un podium pour leur première participation à une course de 24 heures et le retour à plein temps d’Erwan Nigon en endurance. Le résultat d’une course sans faute, comme celle du Maco Racing, brillant quatrième devant la Honda F.C.C. TSR qui était monté sur le podium du Mans en début d’année. La lutte pour la victoire en Superstock a elle été particulièrement intense et indécise avec au final un petit tour d’avance sur le Tati Team pour le team Moto Ain qui engageait notamment Alexis Masbou pour sa première course d’endurance.

À noter la belle 12e place en Superstock de l’équipage 100% féminin Girls Racing Team et la victoire en Supertwin de l’unique engagé, le Ducati Esprit Racing Team.

SERT

Téléchargez en bas de page le classement final.

Fichiers à télécharger :

TelechargerBol d'or Classic 2016 - Classement final
TelechargerEWC WORLD CHAMPIONSHIP RIDER
TelechargerEWC WORLD CHAMPIONSHIP TEAM